le Condroz s’étend sur les provinces de Liège et de Namur.


Il se caractérise par une alternance de crêtes gréseuses (les tiges) et de dépressions creusées dans le calcaire (les chavées). Les vallées offrent le plus souvent une orientation « Sud-ouest / Nord-est ».

Le modèle condruzien appelé également "Le vrai Condroz" couvre plus de 3/4 de la région condruzienne. Les marges du Condroz établies à sa périphérie nord, comprennent, d'ouest en est, le pays d'Acoz, la Marlagne et l'Ardenne condruzienne, région au sous-sol schisteux comme en Ardenne, et qui s'étire sur une bande étroite du sud de Namur au sud-est deHuy (Source: Etat de l'environnement wallon 1996 -Paysages).

Entre Dinant et Namur, la vallée mosane s’est littéralement frayée un passage à travers « tiges » et « chavées » avant de bifurquer à angle droit vers l’est en marquant la frontière entre le Condroz et la Hesbaye très agricole. De nombreux cours d’eau prennent leur source sur le plateau du Condroz et viennent se déverser dans la Meuse. Parmi ceux-ci nous trouvons notamment le Samson, Le Bocq, l’Andenelle ou encore la Molignée.

Les caractéristiques géologiques du Condroz ont défini le paysage composé harmonieusement par 1/3 de forêts (souvent plantées sur les crêtes), 1/3 de prairies, et 1/3 de terres cultivées. L’habitat et les jardins, les petites pâtures parfois clôturées de haies vives et les vergers reliques qui lui sont associés, définissent une auréole villageoise souvent bien arborée. L’altitude varie de 90 mètres à Andenne, à 320 mètres sur le plateau près d’Assesse et Ciney. Le climat peut donc varier sensiblement d’un village à l’autre.

Les grands vergers dans lesquels sont récoltées les pommes, sont principalement situés dans la vallée mosane et les marges du Condroz. Ils se trouvent sur les territoires de Fosses-La-Ville, Mettet, Namur, Gesves et Andenne.